Vue du ciel de la ville Saint-Lô (Capitale des Ruines) - Place du Quai la Tangue et Promenade des Alluvions

Publié le 22. juillet 2020
Vue du ciel de la ville Saint-Lô (Capitale des Ruines) - Place du Quai la Tangue et Promenade des Alluvions

Il reste un mystère de savoir si cette photographie aérienne de la ville française de Saint-Lô (Saint Laud) a été prise pendant la «Trolley Mission» en mai 1945 ou si cette photographie aérienne a été prise pendant les vols de reconnaissance réguliers de «l’Opération Overlord» ou de la «Bataille de Saint-Lô» en juillet 1944. Le vue du ciel montre la «Place du Quai la Tangue», où se trouvait autrefois un hôpital. Aujourd'hui, il y a un parking. Sur le rivage, vous pouvez voir la «Promenade des Alluvions». Le pont sur la rivière «La Vire» existe encore aujourd'hui. La rue s’appelle «Rue Alsace Lorraine».

La bataille de Saint-Lô eut lieu du 9 au 24 juillet 1944. Dans la nuit 6 au 7 juin 1944, les Américains décidèrent de bombarder la ville de Saint-Lô. Le raid est alors concentré sur la gare ferroviaire et toute la ville. Des tracts d’avertissement largués la veille furent dispersés par le vent sur les communes voisines. Par conséquent, on compte plus d’un millier de morts. La conquête de Saint-Lô est confiée au XIXe corps de la première armée américaine. En face, deux corps d'armée allemande sont sur le front de Saint-Lô: La 352e division d'infanterie et la 3e division du 2e corps de parachutistes.

Pendant la bataille, Saint-Lô a subi une autre attaque. La deuxième est le combat pour la libération de Saint-Lô le 17 juillet 1944. La ville fut cette fois-ci bombardée par les Allemands. La ville sera détruite à 90 % et sera ainsi surnommée «La Capitale des Ruines». C'est Samuel Beckett, un'auteur irlandais, qui popularisera cette expression, dans un poème de 1946. Après la guerre, l'église Notre-Dame porte encore aujourd'hui les stigmates des bombardements.

 

Visualiser avec Google Earth

Saint-Lô (Capitale des Ruines) - Google Maps

Référence: Google Maps

 

Ruines de la gare

Saint-Lô (Capitale des Ruines): Ruines de la gare

Référence: U.S. Army Signal Corps (Copyright: Libre de droit)

 

L'église Notre-Dame

Saint-Lô (Capitale des Ruines): L'église Notre-Dame

Référence: U.S. Army Signal Corps (Copyright: Libre de droit)

 

Photo-id: 392BG090


Vue aérienne de la ville Saint-Lô après la «Bataille de Saint-Lô» de juillet 1944

Publié le 22. juillet 2020
Vue aérienne de la ville Saint-Lô après la «Bataille de Saint-Lô» de juillet 1944

Cette vue aérienne de Saint-Lô n’est probablement pas une photographie aérienne, mais la photographie a probablement été prise immédiatement après la «Bataille de Saint-Lô» en juillet 1944 par le United States Army Signal Corps. La photographie a été prise du haut du clocher de l’église Notre-Dame. La photographie est présentée par la National Archives and Records Administration (NARA), les Archives nationales des États-Unis. Copyright: Libre de droit.

Téléchargez la photo en noir et blanc
saint-lo-normandie-frankreich-nara-archiv.jpg

Téléchargez la photo couleur
saint-lo-normandie-frankreich-nara-archiv-color.jpg


Canal de Caen à la mer et bassin Saint-Pierre - Photo aérienne ancienne

Publié le 21. juillet 2020
Canal de Caen à la mer et bassin Saint-Pierre - Photo aérienne ancienne

Le Canal de Caen à la mer débute au bassin Saint-Pierre à Caen. Caen perd environ 68 % de son volume bâti durant la Seconde Guerre mondiale car elle s'est trouvée sur une ligne de front très disputée lors du débarquement en Normandie le 6 juin 1944. Cette photographie aérienne a été prise par l'US Air Force pendant la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui, il y a le Quai de la Londe et Port de Plaisance.

Ancienne photo couleur de Caen

Ancienne photo couleur: Canal de Caen à la mer et bassin Saint-Pierre

Photo-id: 392BG059


Caen Église Saint-Pierre - Photo aérienne ancienne

Publié le 20. juillet 2020
Caen Église Saint-Pierre - Photo aérienne ancienne

Caen est une commune française du Nord-Ouest de la France en Normandie. Caen perd environ 68 % de son volume bâti durant la Seconde Guerre mondiale car elle s'est trouvée sur une ligne de front très disputée lors du débarquement en Normandie le 6 juin 1944. Les bombardements anglo-américains du 6 juin au 19 juillet 1944 font de 2.000 à 3.000 victimes parmi les habitants de la ville.

Cette photographie aérienne a été prise par l'US Air Force pendant la seconde guerre mondiale. La ville est libérée par les forces canadiennes, qui ont combattu pendant un mois les troupes SS. Quelques-uns de ses principaux monuments ont néanmoins été sauvegardés, par exemple, l'église Saint-Pierre de Caen.

Ancienne photo couleur de Caen

Ancienne photo couleur: Caen Église Saint-Pierre

Photo-id: 392BG060


Clichy, située au nord-ouest de Paris, avec l’hôpital Beaujon, l’usine de Citroën, le Pont de Clichy et les îles Robinson et des Ravageurs (ou île de la Recette) sur la Seine

Publié le 16. janvier 2020
Clichy, située au nord-ouest de Paris, avec l’hôpital Beaujon, l’usine de Citroën, le Pont de Clichy et les îles Robinson et des Ravageurs (ou île de la Recette) sur la Seine

Clichy ou Clichy-la-Garenne ou Clichy-sur-Seine est une commune française du département des Hauts-de-Seine en région Île-de-France, située au nord-ouest de Paris. Clichy est une commune limitrophe de Paris, limitée au nord-ouest par la Seine en face d’Asnières-sur-Seine. En le début de l’industrialisation, les architectes Paponot et Simoneta construisent les entrepôts du «Printemps». Plus tard «Citroën» bâtit une usine à Clichy, pour faire face à la forte demande d'automobiles. Clichy est aussi le siège du groupe «L'Oréal».

Sur la photo aérienne il y a - entre autres - l’hôpital Beaujon, conçu par l’architecte Jean Walter et mis en service en mars 1935. C’est le premier hôpital avec 13 étages et aussi connu sous le surnom «hôpital gratte-ciel». Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est devenu lazaret pour l’armée allemande.

En bas de la photo, on voit le vieux «Pont de Clichy» qui enjambe la Seine entre Clichy et Asnières-sur-Seine. Le premier pont, édifié en 1866, était constitué d’un ensemble de trois ponts entre Clichy et Asnières en s’appuyant sur les îles Robinson et des Ravageurs (ou île de la Recette). Les trois travées étaient constituées d’arches en fonte de soixante mètres de portée. Dans les années 1970, les îles sont supprimées et le vieux pont est détruit en 1975.

Photo-id: 392BG062


Photographie aérienne des vastes usines du constructeur automobile Renault en Boulogne-Billancourt

Publié le 6. janvier 2020
Photographie aérienne des vastes usines du constructeur automobile Renault en Boulogne-Billancourt

Durant la première moitié du XXe siècle Boulogne-Billancourt deviendra la ville des moteurs d’avion et verra l’implantation des vastes usines du constructeur automobile Renault. Ces usines sur l’ancienne zone industrielle ont été bombardées durant la Seconde Guerre mondiale. Désormais démolies dans leur quasi-totalité, elles ont cédé la place à un vaste centre culturel et un jardin public.

Durant le second conflit mondial, la France est occupée par l’armée allemande et les usines Renault collaborent activement à l’effort de guerre allemand. La réparation des chars allemands et la conversion de chars français pour la Wehrmacht commence en août 1940. Outre la réparation des tanks allemands, les usines Renault produisent dès 1941 des camions et des tanks pour la Wehrmacht.

Photo-id: 306BG35


Fort de Huy - Photo aérienne 1945

Publié le 23. juillet 2019
Fort de Huy - Photo aérienne 1945

Huy est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne, chef-lieu d'arrondissement en province de Liège. Huy est située sur la Meuse au confluent avec le Hoyoux à mi-chemin entre Namur et Liège. Un bâtiment spécial à Huy est le château, le Fort de Huy.

Pendant la Première Guerre mondiale, l'armée allemande pris possession du Fort et y établit un camp de discipline pour ses propres troupes, réfractaires ou déserteurs. Pendant la Seconde Guerre mondiale, dès septembre 1940, le fort devint un camp de détention pour civils belges et étrangers et ensuite un bagne où séjournèrent plus de 7 000 opposants au régime de l'occupant.

La Résistance occupa le fort et, le 12 septembre 1944, le Ministère de la Justice y installa un centre d'internement pour inciviques et collaborateurs. La photo aérienne a été prise lors de la «Trolley Mission» en mai 1945.

Photo-id: 392BG003


Rue Wiertz et la gare de Bruxelles-Luxembourg à Ixelles - Photo aérienne ancienne 1945

Publié le 23. juillet 2019
Rue Wiertz et la gare de Bruxelles-Luxembourg à Ixelles - Photo aérienne ancienne 1945

La photo aérienne a été prise lors de la «Trolley Mission» en mai 1945. La gare de Bruxelles-Luxembourg, anciennement dite notamment «Bruxelles Quartier-Léopold», est une gare ferroviaire belge des lignes de Schaerbeek à Namur et de Bruxelles-Luxembourg à Watermæl située à Ixelles, Place du Luxembourg, près de l'Espace Léopold du Parlement européen, dans le quartier Léopold de la ville de Bruxelles.

La gare d'origine, due à l'architecte Gustave Saintenoy, est mise en service en 1854 par la Grande compagnie du Luxembourg. Profondément remaniée, la nouvelle gare est inaugurée en 2009. C'est une gare souterraine qui dispose d'une entrée spécifique, de style postmoderne.

Photo-id: 306BG56


Trolley Mission

La «Trolley Mission» était une opération militaire de l’U.S. Air Force en 1945. Cette mission consistait en des vols à basse altitude de l’armée de l’air américaine. Immédiatement après la Seconde Guerre mondiale, des photographies aériennes ou des vues aériennes ont été prises. Markus Lenz a collecté et analysé ces images, qui présent des villes de France, de Belgique, d'Allemagne et des Pays-Bas. Sur ce site, vous pouvez regarder gratuitement les photos de la France et de la Belgique.